HOME de Yann Arthus Bertrand : le nouvel empire du Bien.

Publié le par Ignatus

 

 

 

 

 

Il y a déjà quelques années que je sentais quelquechose d'étrange et de pas très clair à propos du groupe politique écolo. Home confirme mes doutes quand à la joliesse d'un parti politique jamais controversé.

Home, pamphlet écolo qui mélange tout et n'importe quoi avec les instruments de propagandes d'une intelligencemarketing rare pour berner le quidam. Jamais un parti politique n'avait fait une propagande d'une ampleur telle, c'est à dire planétaire.

Le film, soutenu par une voix off (celle de YAB) commence par nous tutoyer, première agression infantilisante qui se veut pourtant responsabilisante. Bien entendu, ce "tu" s'adresse à l'Homme avec un H majuscule et c'est précisément là que le YAB est à la fois malin et idiot. Il utilise une grosse ficelle langagiaire pour nous rendre responsable de tout les maux notre chère planète Terre.

Le film commence par nous montrer comment s'est déroulé le début de la vie sur terre. Puis par nous montrer comment nous la détruisons, petit salaud que nous sommes. Car oui, c'est de ta faute mon pote si tout va mal et TU dois changer cela. TOI qui, avec tes 3 gosses, tes 35 heures de boulots et tes 15 heures supplémentaires à faire parce que c'est la crise, TOI qui pollue en faisant 45 km en voiture pour aller bosser dans ton entreprise, TOI espèce de porcs qui ne prends même pas le temps d'aller au marché BIO mais qui flânent allègrement dans les rayons des supermarché hyper-emballés dans des barquettes en plastoc, TOI qui ne fait pas mijoter pendant 3 heures ton tofu aux carottes, TOI qui tire la chasse d'eau, TOI qui presse l'interrupteur pour faire lumière dans ton 15 m², TOI qui pète le matin et emet des gaz à effet de serre parce que c'est ton seul véritable plaisir de ta journée de merde. 
Espèce de con pollueur, éspèce de suppot-sitoire de Monsieur CO².

 
C'est de TA faute, et à toi seul si le monde est en train de cramer. 

Mais ce n'est surtout pas la faute du soleil, ce n'est certainement pas la faute des industriels ou des politiques ouuuuuuuuuuuuu non, certainement pas, regarde - tête de pioche – qui finance mon film, regarde comme tout les partis politiques se sont mis au diapason du tout verdâtre, regarde le protocole de Kyoto, non non, il n'empêche pas les pays en voie de développement de regarder vers le rêve que possède les 5 plus puissantes nations économiques, non non, ne t'inquiètes pas, le groupe vert ne veut pas garder la main mise sur ces pays. Ce parti politique est tellement propre et pleins de bonnes intentions, tu le sais, toi, petit cafard crédule.

"Ainsi, si un pays développé aide un pays en développement à mettre en place un mécanisme qui permet à ce dernier de se développer plus durablement, le pays développé pourra déduire de ces émissions cette aide." extrait du protocole de Kyoto.

Alors le film avance, supporté par des images d'une beauté époustouflante mais qui ne sont pas là pour séduire l'oeil et empêcher d'avoir une pensée critique. Non, ce n'est que pour montrer la beauté de ce que NOUS détruisons. Puis, des images difficiles - mais toujours belles – de gens qui crèvent la faim, de gens qui n'ont pas d'eau. Je me dit qu'il fait vraiment un état des lieus de la terre, et du non partage des richesses. C'est beau, c'est démagogique à souhait mais c'est quand même bien de nous emmener vers la solidarité. Pourtant, je ne comprends pas. Pourquoi dans le débat à la fin de Home, les gens invités sur le plateau ne font partie QUE d'organisations écologistes ? Personnes pour nous parler de la faim dans le monde ou du manque d'eau de certaines populations ?

Ces images de pauvreté ne serait donc là une fois de plus uniquement pour nous faire fondre en larmes et nous voilant les yeux pour soutenir le partie du Bien ?

 

Piètre manipulation visuelle.

 

Puis vint le diable, le diable CO², trop de CO², gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique, et NOUS en sommes responsable, nous dégageons trop de CO². Ah bon, et bien mince alors. 

Et sur quoi YAB et son parti s'appuie pour corroborer la thèse du CO?

Sur le rapport du GIEC (Institution de l'ONU rassemblant les 2500 meilleurs scientifiques et dentistes du mon dentier) financé par les Etats, elle est en fait une institution qui se donne une crédibilité scientifique alors que ses analyses sont politiques, on peut donc douter de leurs résultats en tout cas, en partie. 
Ce qui n'est jamais dit c'est que c'est Margaret Thatcher qui a mis en place le GIEC pour étayer les théories sur le CO² et enfin lancer sa politique sur le nucléaire (qui rejette moins de CO²).
Il apparaîtrait selon certaines sources que le dernier rapport sur le réchauffement climatique à été modifié. Certaines informations concernant les doutes quant à la responsabilité humaine liée au CO² auraient été "effacées" de celui-ci. Pourquoi ? Le doute opère desormais quand à la viabilité scientifique d'une telle affirmation concernant NOTRE rôle dans la décrépitude de la terre.

Balayons cette hypothèse et tout l'argumentaire vert de vessie explose et la lanterne s'éteint.

Cette thèse du CO², certains la remettent en doute, que pensez vous de cela par exemple :

Alors qu'apparemment, c'est l'industrialisation intensive qui fait augmenter le taux de CO² (qui représente 0,054 % des gaz à effet de serre dans l'atmosphère je le rappelle), comment expliquez vous que de 1940 à la fin des années 1970, période du pic industriel et de l'activité humaine, la température du globe terrestre baissait ? Grande question à laquelle aucun scientifique ne veut répondre. 

Et oui les amis, n'oublions pas qu'en 1974, les scientifiques prévoyaient une période glaciaire (excusez moi, je dois changer de pantalon, je viens de me pisser dessus de rire). 

Ben mince alors, je doute de plus en plus, je ne suis pas scientifique mais je sais regarder et analyser des courbes.

Et cette courbe ? :

 



YAB nous certifie qu'il n'a jamais fait aussi chaud, info, intox, manipulation politico-scientifico-industrielle ?

Les exemples ne manquent pas pour discréditer les thèses du parti écolo. Peut être sont-elles bidons, là n'est pas la question. 

Deux choses me font peur et m'agacent profondément :

Ce qui me fait réellement peur (bien plus que le front national, la droite, la gauche etc) c'est qu'il n'y a pas d'opposition au parti écolo. Personne n'est là pour dire qu'il n'est pas d'accord. Je ne comprends pas pourquoi le partie écolo ce soit erigé en parti politique. Qu'il soit une instance pour donner des conseils aux gouvernements passe encore, mais qu'un organisme puisse prendre le pouvoir sans que personne ne puisse les contredire au risque de passer pour un révisionniste me pétrifie. 
Je ne comprends pas non plus qu'un parti politique se fonde sur des rapports scientifiques et non pour des idées philosophiques, sociales et économiques. 
Le fait qu'il passe en politique démontre par la simple définition de ce qu'est la politique que ce parti est donc idéologique et qu'il a des accuintances avec les industries et d'autres filliations obscures avec des partis politiques.
La deuxième chose qui m'agace est une fois de plus l'utilisation de la peur pour convaincre le bon peuple. La peur on le sait, tétanise et empêche le libre arbitre. Et le père YAB l'a bien compris, ou plutôt, les industriels qui le soutiennent l'ont bien compris. 

La vrai question est :

A qui profite ce nouveau parti politique ?

Comprenons nous bien, je ne dis pas qu'il n'y a pas de problèmes de pollutions, de destructions de certaines parties de la terre etc, je ne suis pas un anti écolo, je veux juste avoir le droit de douter, je veux juste voir les nuances de gris.
Car le doute est ma seule religion. Et quelq'un qui ne doute pas ou ne change pas d'avis au cours de sa vie est un idiot selon moi. Ce qui n'empêche pas à des moments d'avoir de fortes convictions.

Vous me direz, et le Darwinisme alors , t'en doute ?

S'il vous plait, il y a des limites au ridicule. Et les créationnistes ont quelquechose à gagner à contredire la théorie darwinienne. Mais après tout, pourquoi ne pas en douter ? Pour l'instant je n'ai pas de raisons d'en douter du moment qu'un parti darwinien ne se crée pas.

En conclusion, la theorie du CO² me paraît douteuse, YAB est un pantin manipulé par plus gros que lui, ce film est un pamphlet propagandiste débilo bobo hyppie sans interêt car mélangeant tout et n'importe quoi, faisant des rapports entre des choses qui n'ont strictement rien à voir, il voit des liens de causes à effets là ou il n'y en a pas, c'est grossier, grotesque et démagogique à souhait. Il utilise la peur, la paternalisation, il se prend pour Dieu pour convaincre le quidam. Je suis fatigué que les puissants incriminent sans vergogne la masse par l'outil de la peur pour leurs propres interêts leur laissant toute lattitude pour voter des lois qui n'arrangent qu'eux. 


Une nouvelle mafia, que dis-je un nouveau parti extremiste disposant de moyens financiers colossaux que beaucoup leur envient est né, 

WELCOME TO THE PARTI ECOLO CLUB

 

 

Ecrit par Maître Gonzo

 

 

Et retrouvez plus d'informations lors du débat radiophonique.

Liens:

http://www.agriculture-environnement.fr/spip.php?article59
http://www.institutmolinari.org/editos/20050922.htm
http://www.drzz.info/article-5646012.html

www.actu-environnement.com/ae/dictionnaire_environnement/definition/mecanisme_de_developpement_propre_du_protocole_de_kyoto_mdp.php4
http://www.canalacademie.com/Le-manque-d-eau-et-la-planete.html

et les très intéressants articles :

http://www.enroweb.com/blogsciences/index.php?2007/03/25/139-un-documentaire-relance-la-controverse-sur-le-climat
http://www.enroweb.com/blogsciences/index.php?2007/02/03/112-les-coulisses-du-giec


Ansi que le documentaire (tout à fait discutable mais...) :

http://www.youtube.com/watch?v=5Wt_L8gt7FI

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article

Doctor Z 16/06/2009 14:19

NDLR : Veuillez remplacer dans mon commentaire précédent (week-end planétaire) "6 Juin 2009" par : "5 Juin 2009"
Et, (PETIT JEU) veuillez placer le mot "Coppé" à la place adéquate dans le deuxième phrase.
Merci

Doctor Z 14/06/2009 20:33

Week-end planétaire

Et bien, cher maître Gonzo, vous n'y allez pas avec le dos de la bèche, et labourez en terrains pour le moins adipeux. Je comprends, et vous rejoins sur ce sentiment, la rage qui a poussé à cette verve non-achalandée des fioritures linguistiques habituelles, que l'on connait chez certains politiciens comme pour ne pas le citer, et dont cette phrase pourrait tenir figure d'exemple.
Les grandes puissances technocratiques entonnent le chant de l'écologie pour tenir les consommateurs effrayés que nous sommes à la place choisie, tout en nourrissant nos coeurs de ce dont ils sont friands : les images des utopies naturalistes d'un Rousseau. Ce soir là (le 6 Juin 2009) le ciel s'est reflété sur les écrans de 130 pays par la volonté divine. Et nous avons vu, ... ensemble ! Tout se casse la gueule à cause de nous, mais il y a de l'espoir avec nos gouvernements. "Home" a scandé des musiques universelles comme une publicité pour les shampoing "ushaïa" : voix modulées sur tam-tam, musiques tribales et exotiques ; le chant de notre terre notre maison. Nous rachèterons nos péchés par les articles étiquetés "verts", bientôt apaisés de savoir que tous ces grands groupes courent dans la bonne direction, bientôt nous serons sauvés ! Nous voulons une Europe verte ! Nous voulons un développement durable ! Nous participerons avec citoyenneté au sauvetage le sur-lendemain ! Puis recommencerons nos semaines de travail et nos vies de famille, avec le délestement que ressent le chrétien qui n'a pas manqué l'église ce Dimanche.

Bien à vous.